À quel âge peut-on commencer la conduite accompagnée ?

Conduite accompagnée
Parmi les différentes méthodes de formation au permis de conduire, l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) est l’une des plus enrichissantes. Elle permet véritablement d’obtenir des résultats probants et de développer des aptitudes à la conduite dès l’âge de 15 ans. Oui, 15 ans ! Car si de nombreux candidats y prétendent, beaucoup ne connaissent pas toujours les limitations en matière d’âge. Voici quelques indications qui pourraient vous être utiles.

À compter de quel âge il est possible de suivre l’apprentissage anticipé à la conduite ?

Son appellation est déjà pour le moins évocatrice. Il s’agit en quelque sorte d’une initiation prématurée à la conduite d’une automobile. Cette formation est mise à disposition des futurs candidats à l’examen du permis de conduire d’au moins 15 ans. Il s’agit de la norme sur la conduite accompagnée age en vigueur depuis plusieurs années dans l’hexagone.

Par ailleurs, il faut noter que cette approche de l’initiation à la conduite comprend deux étapes, à savoir la formation initiale dans une auto-école et la conduite accompagnée, sous la supervision d’un adulte qui est généralement un proche (avec en fond la supervision de l’auto-école).

Les différentes étapes de l’apprentissage anticipé à la conduite

L’AAC concerne la catégorie B du permis de conduire et se déroule en deux phases comme précisées plus haut.

La formation initiale dispensée par une auto-école dès 15 ans

En préalable à la phase pratique de la formation anticipée à la conduite, le candidat doit obligatoirement avoir son code de la route. Il s’agit d’une épreuve théorique qui lui permet ou non de valider ses connaissances vis-à-vis des règles de sécurité routière et de circulation. Pour se présenter à l’examen du code, il devra avoir au moins 15 ans révolus. Ce n’est qu’en remplissant cette condition et en obtenant une mention favorable, qu’il pourra suivre la formation initiale.

Cette formation pratique offre la possibilité à un postulant d’être initié à la conduite à travers :

  • 20 heures de formation au sein d’un véhicule de catégorie B doté d’une boîte de vitesse manuelle, dont 15 le long de voies ouvertes à la circulation (ou à la rigueur 10 heures si le candidat suit une formation sur simulateur).
  • 13 heures de formation au sein d’un véhicule de catégorie B doté d’une boîte de vitesses automatique, dont 10 le long de voies ouvertes à la circulation (ou à la rigueur 10 heures si le candidat suit une formation sur simulateur).

À la fin de l’enseignement, l’enseignant de l’auto-école délivre une attestation de fin de formation initiale. Seulement s’il estime que le candidat a les aptitudes et les compétences qu’il faut. Le document sera ensuite envoyé à l’assurance de son accompagnateur qui est ici le propriétaire du véhicule qui servira à l’apprentissage. Ceci dans l’optique que le candidat puisse être pris en compte au sein des garanties souscrites par le propriétaire dudit véhicule.

La phase de conduite accompagnée d’un adulte (dès 15 ans également)

La phase de conduite assistée sous la supervision d’un adulte requiert :

  • Que vous ayez la moyenne sur les épreuves théoriques du code ou que vous ayez un permis vieux de 5 ans au maximum.
  • Que vous ayez une attestation de fin de conduite initiale.

La conduite accompagnée age est ici aussi de 15 ans. Cette étape de l’enseignement du candidat commence par une session d’au moins 2 heures qui regroupe l’aspirant conducteur, son accompagnateur et le formateur qui l’a reçu pour la formation initiale. Le tout dans un véhicule de l’auto-école. Un guide sera remis à l’accompagnateur ainsi qu’un bref enseignement et des conseils de la part de l’enseignant.

Ensuite, on rentre directement dans le vif du sujet. L’aspirant aura au moins 1 an pour parcourir 3 000 km minimum au volant sous l’œil avisé de son accompagnateur. Un autre rendez-vous pédagogique se tiendra avec l’auto-école après les premiers 1000 km (généralement entre 6 et 8 mois après le début de la phase de conduite assistée). Un dernier interviendra une fois l’objectif atteint.

Suite à cela, l’enseignant déterminera l’aptitude du candidat à pouvoir se présenter à l’examen du permis de conduire. Si l’avis de l’instructeur est positif, il pourra se présenter aux épreuves du permis dès 17 ans. Une fois le permis éventuellement obtenu, il faudra patienter jusqu’à 18 ans avant d’avoir la possibilité de prendre le volant tout seul.

Quel est l’âge limite pour avoir recours à la conduite anticipée ?

Il n’existe à ce jour aucune limitation d’âge pour commencer une formation pratique à travers l’AAC. Seul l’âge minimum pour commencer est connu : 15 ans. A noter cependant que les aspirants à la conduite de plus de 18 ans optent souvent pour la conduite supervisée.


Trouver un avocat spécialisé dans la récupération de permis sur Paris
Trouver une auto-école à Rouen en quelques clics